Mémoire de Spectre : les Déchus 4

Légende 1 sur 13 de la série Les Guerres du Récif
 

La Dislocation

C’est arrivé il y a longtemps, mais assez récemment pour rester marquant.

Cérès est la reine de la ceinture d’astéroïdes. La reine blanche de son domaine, à 400 millions de kilomètres du soleil. Elle est ronde, un symbole de puissance dans la ceinture d’astéroïde, où aucun autre astre n’était assez massif pour prendre une forme sphérique. À sa surface, de fins dépôts de sel et de glace semblent luire comme une couronne. Comme des étoiles.

D’autres étoiles sont apparues, plus récemment. Les moteurs des vaisseaux de guerre. Une autre reine vient conquérir Cérès, car en réalité, elle abrite dédales, vaisseaux en construction et lieux de vie en grand nombre. Car elle a la forme ronde d’un Serviteur. Car Cérès est la demeure des Loups que la Reine veut asservir.

De terrifiants vaisseaux s’y entassent, des Skiffs et des Ketchs, une flotte entière réunie par le Kall des Loups. Celui-ci a entendu l’appel, et a invoqué la Maison des Loups pour qu’elle se prépare au grand combat sur Terre. Le salut du peuple du Kall dépend de sa capacité à écraser la Cité. C’est une question de survie.

Mais la flotte des Loups doit d’abord rencontrer la Reine.

Voyez-vous les Skiffs se glisser dans leur voile froid et transparent pour devenir invisibles ? Les Ketchs acérés guidés vers le combat par la pensée infaillible de leurs Serviteurs ? Les voyez-vous tourner, accélérer, activer leurs brouilleurs et leurs électro-canons ? Ils sont tous condamnés. Le Kall des Loups n’atteindra jamais la Trouée du crépuscule. Il a concentré toutes ses forces en un seul endroit, et la Reine du Récif vient les détruire.

Là-bas, les Éveillés surgissent des Ténèbres. Leur flotte n’est pas très grande. Quelques chasseurs, ces modestes épines à quatre pointes. Des destructeurs, des frégates et des coques rénovées, tous arrachés au Récif. Et à leur tête, le vaisseau de la Reine.

Le Kall des Loups, courageux et pragmatique, peut compter sur son métal et son équipement. Il réfléchit à l’idée que les Éveillés possèdent une arme secrète, découverte dans les carcasses du Récif ou conférée par les sorcières, mais la met de côté. Il est convaincu que la Maison des Loups peut obtenir une victoire décisive. Alors il défie l’ennemi. JE SUIS LE SEIGNEUR DES LOUPS, annonce le Kall. VOUS ÊTES UNE COQUILLE VIDE RENFERMANT DEUX ESPRITS MORTS. CECI EST MA MAISON. VOICI MES CONDITIONS : RENDEZ-VOUS, ET JE NE PRENDRAI QUE VOS VAISSEAUX.

La flotte éveillée coupe ses moteurs, se laissant dériver. L’arsenal des Loups, des Skiffs armés de torpilles, dissimulés par leurs systèmes de brouillage et de camouflage, a une fenêtre de tir.

Un message est lancé du vaisseau de la Reine. JE SUIS NOBLE MOI AUSSI, lance-t-elle, Ô SEIGNEUR DES LOUPS.

Le Kall ne rechigne jamais devant un peu de badinage avant de passer à l’attaque. Cela laisse le temps à ses vaisseaux de se positionner plus loin de Cérès. Il répond. VOUS N’AVEZ AUCUNE LIGNE DE TIR. AUCUNE PUISSANCE DE FEU. Les Capitaines et les Barons lui signalent qu’ils sont prêts. Skolas et Pirsis et Irxis, Drevis, Peekis, Parixas, tous unis par la peur et la loyauté, tous prêts pour la guerre.

MA MÈRE ÉTAIT LUMIÈRE D’ÉTOILE. Le vaisseau de la Reine répond par des messages radio courts et sibyllins. Les Serviteurs signalent qu’un parfum étrange envahit le vide. ET MON PÈRE ÉTAIT TÉNÈBRES.

Pour la première fois, le Kall ressent un soupçon de crainte. ALORS FAITES APPEL À EUX, s’écrie-t-il dans un dernier défi avant la mort et la destruction. VOYONS EN QUOI ILS VOUS SERONT UTILES.

Alors la Reine les appelle, comme elle seule en est capable. Et tous les Serviteurs de tous les Ketchs l’entendent. Chaque Capitaine et chaque Baron aboie sur ses sous-fifres, impuissants devant les radars qui s’obscurcissent, les fenêtres de tir qui se brouillent, les réacteurs qui sursautent et les systèmes d’alimentation qui crépitent. Le camouflage tombe. L’espace autour d’eux se résorbe. La Maison des Loups se perd en ordres de guerre impétueux, en manœuvres précipitées, en tirs à l’aveugle.

Derrière le vaisseau de la Reine, les Augures se réveillent.

  Légende suiv. ►

 

 

Références