Le vainqueur prend tout

Légende 10 sur 10 de la série Le gage d'Andal Brask
 

Taniks était une plaie.

Mais en fait, c’était pas ça le vrai problème, même s’il était haut placé dans la liste.

Le vrai problème ? C’est qu’il est toujours une plaie ! Le type est pas un Gardien, mais il est mort et a ressuscité plus de fois que je peux les compter. Je l’ai « tué » deux fois à moi seul. La deuxième fois, j’ai voulu m’assurer du truc, mais il a été emporté par ses sbires avant que j’aie pu ajouter un peu de plomb à la collection que je lui avais collée dans la poitrine… le cou… les entrailles… et la tête.

Mais cette deuxième fois compte pas. Bien sûr, elle compte, mais la plus importante, c’était la première…

Celle pour laquelle Andal et moi on avait fait un pari qui était en fait un gage… LE Gage… et on avait hâte de pister Taniks et de se venger. J’ai eu la chance de le trouver en premier. Et celle de le tuer, aussi. Enfin du moins, c’est que je pensais.

Ce qu’on pensait tous.

On a fait la fête pour célébrer ça. Osiris est même venu. Le Guide et lui avaient envoyé Saint-14 après Taniks, et bon, Saint est un très grand Titan… mais on est des Chasseurs. Pas moyen qu’on se fasse ravir la prise.

En y repensant, il aurait peut-être mieux valu.

Andal a tenu sa promesse, il a rejoint l’Avant-garde. J’ai essayé de le faire changer d’avis. On avait pas toutes nos facultés en acceptant le Gage… Shiro et moi on venait de se faire secouer, Nian avait disparu, Lush était en piteux état, on était en ébullition… Andal y croyait pas, et moi non plus. Pas vraiment.

Le Gage restait le Gage. Y renoncer aurait remis l’honneur d’Andal en question pour tous les Chasseurs. Moi y compris. Je le lui aurais jamais avoué, mais il l’aurait su.

Les choses sont devenues un peu étranges entre nous quand il a rejoint l’Avant-garde. C’était de ma faute. Et il me manquait. J’aimais pas voir le plus grand briseur de règles et arpenteurs de mondes de tous les temps paralysé par des bureaucrates. Mais l’étrangeté est passée… les frères restent pas fâchés trop longtemps, c’est comme ça.

On s’est adaptés et les bonnes choses ont repris. Et elles ont continué…

Du moins pendant un moment.

  ◄ Légende préc.

 

 

Références