À propos de Taniks, le Balafré

Légende 8 sur 15 de la série Les Cauchemars d'Eris
 

Ma reine,

La loyauté envers le plus offrant n’est pas la loyauté. Taniks le Balafré, le mercenaire déchu, vient de faire son apparition. C’est un… Cauchemar, je crois. Même s’il est difficile d’en avoir le cœur net avec Taniks. On le croyait tué par des Gardiens au cours du conflit avec l’ARIA, mais il est revenu à la vie tant de fois que je ne suis plus sûre de rien.

Tout ce que je sais, c’est que les Cauchemars se renforcent. Je n’avais plus été soumise à une telle épreuve depuis mon séjour dans le Gouffre des enfers.

Taniks a changé à bien des égards au fil des ans. Il s’est approprié la technologie des Déchus, des Vex et des humains afin de s’altérer, par nécessité. C’est un survivant, tout comme moi. Pendant toutes ces années, je n’aurais jamais pensé que mon opinion le concernant vienne à se modifier. Et pourtant, j’éprouve de la compassion envers un être qui ne comprend pas le sens même de ce mot.

Je m’interroge parfois sur les raisons qui m’ont retenue dans le Gouffre des enfers. Étais-je réellement prisonnière ou faisais-je moi-même en sorte de ne pas en sortir ? Était-ce un exil que je m’infligeais en représailles de la désastreuse tentative d’assassinat de Cropta ? Étais-je ma propre prisonnière, payant pour mes erreurs ? Non, il ne peut pas en être ainsi.

Taniks est un meurtrier sans foi ni loi qui ne respecte ni éthique ni code moral. Il fut un temps, que vous n’avez sans doute pas oublié, où on le pensait mort des mains de Cayde-6. Pourtant il revint abattre Andal Brask de sang froid. Un acte abject.

Je ne suis pas ainsi. Je ne suis pas une meurtrière. Je me bats pour un avenir meilleur aux côtés des Gardiens de la Lumière. Cette mission se fait plus ardue de jour en jour, mais je ne flanche pas.

  ◄ Légende préc.Légende suiv. ►

 

 

Références