V : L’aiguille et le ver

Légende 6 sur 13 de la série Le pacte des trois soeurs
 

Verset 1:5 — L’aiguille et le ver

Mes secrets —

Gravé dans mon code par Sathona —

L’œil droit de la vengeance —

  1. Cette année d’errances sauvages, ces nuits de foudre et ces jours d’or, ces plongées dans les épaves oubliées et ces monstres fuis dans une rafale : ce sont les heures les plus heureuses de mon existence.
  2. Je veux être mère, non parce que je veux engendrer, mais parce que je veux vivre longtemps. Assez longtemps pour changer les choses. Nous sommes sur mer depuis un an et j’ai peur que nous n’y mourions.
  3. Je sais où trouver des secrets. Je sais où trouver des êtres lents et immenses aux souvenirs immémoriaux.
  4. Le vaisseau aiguille…

Le vaisseau aiguille —

Gravé dans mon code par Sathona —

Un mensonge —

  1. Nous avons récupéré l’aiguille dans le Maelström de Shvubi. Je savais qu’elle serait là.
  2. L’aiguille est un navire gris, long et fin comme l’espoir, inaltérable comme le temps, et vieux. Plus vieux que la mort. Il est tombé dans le Maelström avant que nos ancêtres ne se soient écrasés sur le Principe. Ce n’est pas un bateau, comme le navire d’Aurash. C’est une relique de très haute technologie.
  3. Je sais ce qu’il venait faire. Je sais ce qui est arrivé à son équipage.
  4. Xi Ro veut vendre le navire à l’Atoll de Kaharn, là où se croisent toutes les races. Aux enchères, il nous rapporterait assez pour engager des mercenaires. Nous pourrions reprendre la Cour d’Osmium et noyer ces éventreurs d’enfants que sont les Buveurs d’Hélium dans les profondeurs de l’océan…
  5. …mais j’ai dit à Xi Ro que le navire ne valait rien.
  6. Aurash veut ouvrir le navire et voir si nous pouvons en prendre les commandes. Je sais que c’est ce que nous devons faire. Je le sais parce que j’ai interrogé le ver…

Le ver —

Gravé dans mon code par Sathona —

Qui devrait avoir peur —

  1. C’était l’animal de compagnie de mon père. Je le lui ai arraché au moment de notre fuite. C’est une chose blanche, morte, segmentée, délavée par les profondeurs marines.
  2. Il est mort, mais il me parle encore. Il dit : écoute, écoute bien, ô toi ma vengeance…
  ◄ Légende préc.Légende suiv. ►

 

 

Références